MAMI WATA

Mis à jour : mai 4


C'est une créature magnifique, séduisante, peut être maléfique pour certains.

Elle séduit par sa voix mélodieuse, par sa beauté incomparable.

Elle vie dans l'eau et sur la terre

Elle fait perdre la tête à certains hommes

Elle les hypnotise, les envoûte, leur donne la richesse ou les ruines

Beaucoup la vénère, l'invoque pour la fécondité, la guérison et la richesse,

Elle a des mediums, des prêtres qui font des cultes pour elle et des adeptes dans énormément de pays

Pour certains elle existe, pour d'autres c'est juste un mythe ou une histoire bonne à raconter.

Alors qui est Mami wata ?

1 / L’étendu géographique de Mami Wata :

On la retrouve dans les Caraïbes, et dans certaines régions d'Amérique du Nord et du Sud, souvent sous le nom de Water Mama.

Dans la diaspora, elle est connue sous le nom de Watramama au Suriname et en Guyane;

Mamadjo à Grenade;

Yemanya / Yemaya au Brésil et à Cuba;

La Sirène, Erzulie et Simbi en Haïti;

Lamanté en Martinique ;

Maman de l’eau en Guadeloupe.

Au Bénin,

Au Togo, Cameroun, Nigeria ou Congo-Brazzaville, Mami wata est une déesse éwé, présente dans tous les cultes de la Côte Atlantique.

2 / A quoi ressemble Mami Wata :

Mami wata est la Mère des eaux, elle est mi- femme, mi- poisson, mi- terrestre mi- aquatique, on peut la retrouver sous la forme mi- femme mi serpent également.

Elle incarne le croisement de trois mondes : animal, humain et spirituel.

C'est un être hybride, est une divinité en même temps.

Mami wata est une très belle femme aux longs cheveux noirs et bouclés ou crépu, aux yeux irrésistibles.

Elle est totalement insaisissable

Elle porte de magnifiques bijoux faits avec les trésors et les coquillages laissés au fond des mers.

Elle a un serpent, qui ondule et pose sa tête entre ses seins.

C’est une femme avec une grande autorité, une puissance surhumaine et un regard auquel personne ne peut résister..

Mais parfois Mami Wata peut représenter un homme également


3 / Qu'est ce que Mami Wata incarne :

Mami wata dispose du pouvoir de la guérison, de la fertilité et de la féminité.

Elle est le symbole de la femme puissante à l’énergie mystérieuse et parfois dangereuse.

C’est une belle femme, qui dispose des pouvoirs suivants : force, énergie, puissance divine, conscience du Divin, Pouvoir de la Conscience et Force Suprême, Mère divine et Source de tous les pouvoirs.

C’est la représentation même du Pouvoir Sexuel Féminin dont tous les hommes se méfient.

Elle est l’objet d’autant de cultes que d’adeptes

Elle recouvre autant de symboles que de cultures, et incarne autant de vertus que d’espoirs, autant de maléfices que de peurs. C'est la déesse mère des Eaux, déesse crainte des Pêcheurs aussi.


4 / Les rites de Mami Wata :

Le culte de Mami Wata consiste en des danses accompagnées de musique.

Les adeptes dansent jusqu'à entrer en transe.

Elle les possède alors et leur parle.

Les offrandes sont également importantes : elle préfère de la nourriture et de la boisson, de l'alcool, des objets odorants (pommade, poudre, encens, savon, etc.) ou des biens précieux comme les bijoux.

Son culte varie selon ses initiés, prêtres et adorateurs, cependant des grandes lignes se dégagent.

Des réunions peuvent avoir lieu, mais la déité est plus encline à des rapports individuels avec ses suiveurs.

Elle a de nombreux prêtres et médiums à travers le monde


Ses adeptes portent des vêtements rouges et blancs, car ces couleurs représentent la nature double de Mami Wata : dans l'iconographie igbo, le rouge représente la mort, la destruction, la chaleur, la masculinité et le pouvoir alors que le blanc symbolise également la mort, mais aussi la beauté, la création, la féminité, le renouveau, la spiritualité, l'eau et la santé. Les sanctuaires de Mami Wata peuvent être décorés de ces couleurs et avec des cloches, des sculptures, des icônes chrétiennes ou indiennes, des poupées, de l'encens et des restes de sacrifices précédents.

5 / Quelle est sa relation avec les hommes :

A la nuit tombée, on la trouve au cœur des grandes villes.

Elle est très présente également sur les marchés, dans les bars, les ports et les lieux de débauche, toujours sous les traits d’une très belle femme qui entraîne les hommes.

Elle leur demande fidélité et secret sur leur relation.

De ce fait, l’homme est contraint à l’abstinence sexuelle s’il accepte le pacte, la fortune et la santé lui sont accordées.

S’il refuse, la ruine, la misère et la maladie s’abattront sur lui et les membres de sa famille.

Mami Wata enlève ses partisans ou des personnes au hasard pendant qu'ils nagent ou font du bateau.

Elle les amène dans son royaume paradisiaque, qui peut être sous l'eau, dans le monde des esprits, ou les deux.

Si elle leur permet de partir, les voyageurs reviennent généralement dans des vêtements secs et avec une nouvelle compréhension spirituelle reflétée dans leur regard.

Ces rapatriés deviennent souvent plus riches, plus attrayants et plus faciles à vivre après la rencontre.

Selon la croyance Vaudou, celui qui trouvera l'un de ses cheveux sur la plage aura la richesse à condition de lui rester fidèle.

Mais attention ! Mami Wata peut aussi avoir une face plus sombre, en tenant en esclavage sexuel l'homme qu'elle enrichit, en échange d'un membre de sa famille ou du don de son membre viril.

En cas d'infidélité, le malheureux est puni de mort.

6 / Le pouvoir de la Guérison et de la Fertilité :

Un autre aspect important de la divinité Mami Wata est le lien avec la guérison .

Si quelqu'un contracte une maladie incurable, Mami Wata en prend souvent la responsabilité.

La maladie est la preuve que Mami Wata s'est intéressée à la personne affligée et que seule elle peut la guérir.

De même, plusieurs autres maux peuvent être attribués à l'esprit de l'eau.

Les mères stériles font souvent appel à l'esprit pour guérir leur affliction.

De nombreuses traditions soutiennent que Mami Wata elle-même est stérile, donc si elle donne un enfant à une femme,

La femme sera donc moins susceptible de devenir riche ou attirante à cause de sa dévotion à Mami Wata.


7 / Contrat à vie

Les disparités sociales en Afrique de l'Ouest ont répandu la croyance que les contrats individuels avec les esprits étaient la cause de la richesse personnelle et du succès dans la vie terrestre.

Mami Wata incarne le pouvoir de l'argent, la richesse et la renommée acquise en l'absence de lois éthiques et d'obligations envers le voisin , l'exception unique est un contrat à vie quelque part lu comme un investissement privé ou comme une dette à long terme qui peut être éteinte ou promise sans être accompli.

Son culte semble être superposable à Satan et à ses tentations, nécessitant des recherches supplémentaires.